Thomas et les intrépides

Un site utilisant unblog.fr

Diffamer n’est pas jouer

Diffamer n'est pas jouer lucas

« Chut ! Un peu de calme s’il vous plait ! Je vais vous présenter votre nouveau camarade. Lucas, si tu veux bien entrer… » Le professeur ouvre la porte en grand et un garçon s’avance. Il sourit de toutes ses dents, mais ce qui retient l’attention de ses futurs camarades, c’est le fauteuil roulant dans lequel il est assis.

Dans le fond de la salle, des chuchotements et des coups de coudes s’échangent, surtout quand Léa, la première de la classe, propose au nouveau de « s’asseoir » près d’elle… « Tu n’as pas vu ? Il est déjà assis ! » lui murmure Eric, un des redoublants.

Pendant la récréation, les mauvais garnements se déchaînent sur Lucas.

-Hé ! Roulettes ! Tu ne veux pas jouer au foot ? lui lance cet idiot de Mathias avant de s’esclaffer : Ah, ben non ! C’est vrai que tu ne peux pas…

-Toi, tu peux peut-être te servir de tes jambes, mais tu ferais bien d’utiliser aussi ta tête, lui rétorque Thomas en venant se placer près de leur victime.

Aussitôt, les intrépides le rejoignent et l’entourent. Sous la visière de sa casquette, le regard de Jules brille de colère. Arthur et Léa se sont positionnés de part et d’autre du fauteuil. Quant à Marie, elle se tient légèrement en avant, les bras croisés et ne peut s’empêcher de demander :

-Mais pourquoi faut-il toujours que vous soyez aussi bêtes et méchants, tes amis et toi ?

Sans lui répondre, Mathias plisse les yeux d’un air mauvais en s’adressant à Lucas.

-Eh bien, Roulettes, tu t’es fait une jolie bande de copains… mais dis-moi, et toi ? Tu sais te servir de ta tête ?

Avant que quiconque ne puisse réagir, il se saisit d’une pierre et la jette dans le front du garçon. Les cris des enfants alertent le gendarme Pierrot qui passait justement devant la grille. Il pousse le portail et se penche sur Lucas. Du sang coule le long de son sourcil, mais la blessure, heureusement, semble sans gravité. Il écoute Thomas lui faire le récit de ce qui s’est passé, puis se tourne vers Mathias qui n’en mène pas large.

« Franchement, lui dit-il, si tu te mettais cinq minutes à la place de Lucas, est-ce que tu aimerais qu’on se moque de toi, juste parce que tu es différent ?Et puis c’est interdit et puni par la loi, tu sais… « 

Mathias baisse le nez. Il marmonne des excuses, tout en se jurant dans son for intérieur qu’il aura sa revanche… juste après la récréation, pendant la séance de sport.

D’ailleurs aujourd’hui, le basket est au programme et son équipe joue contre les intrépides, lesquels ont pris Lucas dans leurs rangs. Il se frotte les mains tout content… mais à la fin de la séance, il va se rhabiller épuisé. Lucas est un vrai champion et c’est à peine si l’équipe adverse a pu toucher au ballon.

 plan-diffamation-handicap-21-1024x284

7 commentaires »

  1. SATINE dit :

    Bonjour, un travail remarquable….qui réconforte….BRAVO; Satine

  2. FANETTE dit :

    Bonjour
    Il y a une phrase qui concerne les places pour handicapé « si tu prends ma place, alors prends mon handicap », je sais rien à voir avec ses petits monstres moqueurs, mais il est évident que l’incivilité commence déjà au niveau des parents. N’a t-on jamais vu une personne valide se garer sur une place pour personnes à mobilité réduite ???? Et quand vous leur faites savoir ils vous répondent qu’ils sont handicapés du cerveau ?????
    Oui j’ai eu ce genre de réflexion à laquelle j’ai acquiessé d’ailleurs car il ne faut pas avoir grand chose dans le cerveau pour nous servir ce genre de réflexion.
    Ceci étant, j’aimerai qu’on fasse voir à tous ces gens comment une personne en fauteuil roulant doit faire pour se translater de la voiture au fauteuil, leur faire faire ce genre de travaux pratiques les aideraient peut être à comprendre
    Le manque de mobilité n’entame pas la gentillesse et ce qu’on a dans le cerveau, en plus il me semble que le droit à la différence existe dans notre pays, alors soyons tolérants et apprenons à nos enfants à l’être
    Dans l’école ou je travaille, les enfants sont très vite confrontés à la tolérance puisqu’un milieu très diversifié en nationalité donc il faut leur apprendre à vivre les uns avec les autres
    bonne journée

    Dernière publication sur FANETTE : lll

    • bernardmichaud41 dit :

      merci pour votre commentaire.
      La meilleure des éducations est l’exemple des parents. Comment expliquer aux enfants qu’on respecte toutes les personnes si leurs parents ne les respectent pas ???

  3. Patricia dit :

    Félicitations !!!!! Un blog super… bien fait, qui traite les sujets d’une très belle façon. Continuer. Je transmet l’info sur mon blog. A bientôt, patricia

  4. LIonel dit :

    prendre le temps d’expliquer à tous les petits Mathias ce qu’est un handicap, quelles peuvent en etre les causes… la maladie, l’accident, etc…
    je suis convaincu que les enfants le comprennent parfois mieux que certains adultes

  5. bernardmichaud41 dit :

    Justement, Thomas et les intrépides ont été créés pour avoir de nombreux petits frères et petites sœurs un peu partout. Demain ça sera peut être Romain, Nicolas, ou Lionel et les intrépides. C’est ce que Sandra et moi souhaitons.

  6. Petitgris dit :

    Belle leçon de vie…Mais tous les Lucas du monde n’ont pas toujours la chance d’être admis chez les « intrépides » ! Merci d’en parler ! Bises

Flux RSS des commentaires de cet article.

Répondre à FANETTE Annuler la réponse.

 

mangasplay |
lesenfantsunepassion |
spcialfilles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | hapinessfr
| felixfaurepostofort
| destinationparakou2012servi...